Nous vivons dans une société d’hyper-consommation, qui voudrait nous faire croire que le Bonheur réside dans le fait de posséder des biens, des objets. En réalité, cela s’appelle juste s’acheter un statut social …Je voudrais vous poser une simple question : « n’avez-vous jamais fait un achat que vous avez regretté peu de temps après? Mon p’tit doigt me dit que si !

Et en toute franchise, cela m’est arrivé de nombreuses fois. Il fût un temps où j’étais un acheteur compulsif sur Wish. Vous savez, la market place chinoise pour acheter des gadgets high-tech. Le pire dans tout ça, c’est que wish est vraiment une market place très mauvaise, les produits sont de mauvaise qualité et valent généralement moins de 5€. Alors à ce prix-là, on remplit son panier de babioles inutiles…et c’est justement là que le piège se referme ! Et côté délais de livraison, vu que cela vient de Chine, il faut compter 1 bon mois ! Bref, je jetais vraiment mon argent par les fenêtres sur ce site

Résister a ses pulsions d’achat

Combien sommes-nous à faire ce genre d’erreurs et à se plaindre de n’avoir jamais un sou de côté? Pour éviter de tomber dans ce genre de travers, limiter l’envie et éviter tout regret, je vous suggère la méthode suivante :

A chaque fois que l’envie d’acheter un objet vous démange, posez-vous cette question : « Est-ce que j’en ai vraiment besoin? » C’est tout bête, mais se poser cette simple question permet de faire la part des choses entre le désir et un réel besoin. Vous pouvez aussi vous dire : « Ok, je vais attendre 3 semaines, et si, dans 3 semaines, j’en ai toujours autant envie, je l’achèterai ».
Le fait de reporter l’achat vous permettra de tester si c’est un désir fort ou bien si vous vouliez juste faire un achat coup de tête.

Théo Eliet a rapporté dans l’une de ses vidéos qu’un jour, il lui a pris de vouloir acheter une Lamborghini qui lui faisait de l’œil. Vous imaginez bien le prix de ce joujou… là, c’est pas claquer 50€ ou 80€ sur Wish ! Mais face au coût exorbitant de l’entretien, finalement, dans un éclair de sagesse, il s’est dit en lui-même : « Bon, je vais attendre 1 mois, et si dans un mois elle me fait toujours autant envie, je l’achèterai ». Et vous savez quoi? 1 mois plus tard, l’ardent désir d’acheter cette lambo s’était bien entendu émoussé. Il ne regretta pas d’avoir résisté à cette pulsion, car elle lui aurait coûté une fortune pour une voiture qu’il n’allait certainement pas utiliser tous les jours… même s’il avait les moyens de se la payer. Il a finalement préféré la louer quand lui a voulu en profiter un week-end.

Le piège des abonnements

Saviez-vous que, selon l’institut Elab, 40% des consommateurs en France ont souscrit à plus de 6 abonnements, soit environ 1 français sur 2 ? Le nombre moyen d’abonnements par tête de pipe sur chaque français a connu une nette progression, passant de 3,2 en 2012 à 5,4 en 2016 ! Tous ces abonnements sont-t’ils vraiment utiles? Prenons l’exemple des salles de sport. Beaucoup de femmes et d’hommes veulent souscrire un abonnement à une salle de sport : les unes pour avoir de belles fesses ou s’affiner après une grossesse, les autres pour avoir des tablettes de chocolat et séduire les premières !

Eh bien…6 personnes sur 10 ont arrêté de s’y rendre seulement 6 mois après leur inscription ! Un vrai gâchis. Pourtant, ils ont continué à payer jusqu’à la fin…un business juteux pour les salles !

Comparez les prix

« Ais-je comparé les prix? » Pour réaliser des économies, il existe aujourd’hui toutes sortes d’outils et de moyens de comparer les prix, les prestations. C’est un réflexe que vous devez avoir : utilisez les comparateurs ! Par exemple, en matière d’assurance, depuis le 1er janvier 2015, la loi hamon permet de changer d’assurance à tout moment et ceci, après seulement 1 an d’engagement. Mais très peu de personnes en profitent. Pourquoi? Parce que nous avons tous une vie chargée avec de multiples tâches et occupations, qui nous éloignent des choses utiles pour lesquelles nous devrions consacrer du temps !

Pourtant, chercher à optimiser ses dépenses fait partie des priorités pour bien gérer son budget.

Dans cet article , je vous ai parlé de Yolt, un agrégateur de comptes. Eh bien à l’intérieur, vous trouverez également des comparateurs pour faire des économies d’énergie, sur l’internet et le mobile ainsi que sur les frais de transfert d’argent à l’étranger. Profitez-en !

Max, la banque des gens différents.

Pour choisir une offre adaptée à votre besoin, si vous êtes l’heureux souscripteur d’un compte Max profitez donc de leur service de conciergerie gratuit. Il vous suffit de taper « Max 24/24 » dans le tchat pour être mis en relation avec les conseillers de ce service puis de formuler votre besoin : ils reviendront vers vous quelques minutes ou heures plus tard pour vous soumettre des propositions adaptées.

Comment faire?

Le poste du logement est le premier poste de dépense des ménages. La flambée des prix de l’immobilier poussent certaines familles à consacrer 45 voir 50% de leurs revenus dans un loyer ou le remboursement d’un crédit immobilier alors que ce chiffre ne devrait pas dépasser 33%. C’est évidemment un poste difficile à réduire. Mais si vos enfants ont quitté le domicile familial et que vous payez un loyer pour un domicile de 3 chambres, il serait peut-être judicieux de déménager dans un logement plus petit et donc moins cher ou bien de louer les chambres vides?

Autre exemple : le cinéma. Les places de cinéma coûtent aujourd’hui entre 9 et 13€. Devant ce prix salé, certains peuvent être tentés de choisir de s’abonner à la carte de cinéma illimitée. Mais 2 ans et 840€ claqués plus tard – pour une carte Duo illimitée à 35€/mois – vous vous apercevez que votre carte n’est pas du tout adaptée à votre besoin. En effet, au fil du temps, vous irez certainement de moins en moins souvent au cinéma voir plus du tout. Et finalement, il aurait été plus rentable pour vous de prendre des places sans carte de réduction pour le peu de fois où vous allez au cinéma. Les 840€ partis en fumée auraient certainement été mieux investis en épargne !

Voilà, ce ne sont que quelques exemples sur la façon dont vous pouvez modifier vos habitudes de consommation et réaliser des économies. Allez-vous les mettre en pratique? On en discute en commentaires…

Leave a Comment